s'authentifier
version française rss feed
Fiche détaillée pastel-00537770, version 1
Productivité et sécurité : ajustements au travail dans les systèmes socio-techniques
La thèse présente les conclusions d'une étude sur les ajustements de la performance réalisée par des opérateurs dans le cadre des travaux de routine. Les résultats se présentent sous la forme d'une théorie et d'une méthode. Les ajustements sont les modifications apportées au flux naturel du travail pour éviter une situation considérée comme indésirable, pour compenser un manque temporaire de ressources, d'équipement, et de temps, ou pour établir ou maintenir le contrôle sur le fonctionnement d'un système socio-technique. La thèse décrit un certain nombre d'événements dans lesquels de tels ajustements ont eu lieu, et identifie les raisons des ajustements et leurs conséquences tant pour la sécurité que pour la productivité. L'identification de ces deux éléments dirige la recherche vers le développement d'une classification des ajustements en termes de conditions de travail, d'objectifs fondamentaux et d'effets observables. Cette classification peut être utilisée par toute personne intéressée par le maintien d'un juste équilibre entre la sécurité et la productivité, en indiquant les pratiques qui doivent être facilitées et améliorées, et celles qui devraient être réduites ou totalement évitées. La thèse s'appuie sur des données obtenues à partir de l'observation de diverses activités menées à bord de plates-formes de production de gaz naturel en mer du Nord. L'utilisation de la classification est décrite comme une méthode pour comprendre les ajustements de performances. Les recherches futures devrait aller dans le sens d'un affinage de la classification proposée ici, ainsi que dans le développement de méthodes pour appuyer la gestion des ajustements de performances.

15/06/2010
Sciences de l'économie, de la gestion et de la société
Mines ParisTech
sécurité – ajustement – performance – travail – résilience
Productivity and safety: adjustments at work in socio-technical system
The thesis presents the findings from a study of the adjustments of performance conducted by human operators in the course of routine work. The findings are in the form of a comprehensive theory and a method. The adjustments are the changes to the natural flow of work, to avoid a situation considered undesirable, to compensate for a temporary lack of resources, equipment, and time, or to maintain or restore control over the operation of a sociotechnical system. The thesis describes a number of events in which such adjustments occurred, and identifies the reasons behind the adjustments and their consequences for both safety and productivity. The identification of these two elements leads the research toward the development of a classification of adjustments in terms of their work conditions, their underlying motivations, and their observable effects. This classification may be used by anyone concerned with maintaining a proper balance between safety and productivity, by indicating which practices should be facilitated and improved upon, and which should be reduced or altogether avoided. The thesis uses data obtained from observation of various activities carried out aboard natural gas production platforms in the North Sea. The use of the classification is described as a method for gauging performance adjustments. Future research based on this study should go in the direction of refining the classification proposed here, as well as in the development of methods to support the management of performance adjustments.
safety – adjustment – performance – work – resilience
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
Eduardo_Runte.pdf(1.5 MB)
tous les articles de la base du CCSd...