login
english version rss feed
Detailed view pastel-00606113, version 1
Analyse du fonctionnement d'une association de blé d'hiver (Triticum aestivum L.) et d'une plante de couverture sur une échelle annuelle par modélisation et expérimentation
Inès Shili-Touzi ()1
1:  Agronomie - Agronomie
Les systèmes de cultures sous couvert végétal permanent associé à une culture commerciale ont la réputation d'être susceptibles d'assurer certains services écologiques et agronomiques : étouffement des adventices, mais aussi protection du sol, augmentation de la biodiversité, de l'activité biologique et du taux de matière organique des sols, diminution de l'érosion. Si ces systèmes se sont bien développés en climat tropical, ils restent toutefois presque inexistants en climat tempéré. L'objectif de cette étude est d'évaluer, par modélisation et expérimentation, les différentes interactions qui existent entre une culture de blé et une plante de couverture (fétuque rouge (Festuca rubra L.) ou luzerne (Medicago sativa L.)) cultivées simultanément pour les différentes ressources du milieu (lumière, eau et azote) dans les conditions de climat tempéré. La période considérée comprend la période culturale (association) et la période d'interculture (couvert maintenu vivant après la récolte du blé). Les résultats de modélisation et d'expérimentation montrent que l'introduction d'une plante de couverture en association avec un blé et son maintien en vie en période d'interculture peuvent améliorer les performances environnementales du système en favorisant certains processus biotiques comme par exemple la production de biomasse primaire, l'interception de rayonnement (qui agit directement sur le développement des adventices en réduisant la ressource en lumière arrivant au niveau du sol), et la réduction du stock d'azote susceptible d'être lessivé. Ces effets positifs sont observés en partie en période culturale mais surtout en période d'interculture

2009-12-16
Sciences de la vie et ingénierie du vivant
AgroParisTech
Compétition – Facilitation – Association de culture – Rendement – Lumière – Eau – Azote
An analysis of winter wheat (Triticum aestivum L.) intercropped with a cover crop, on an annual scale, through modelling and experimental approaches
The introduction of a living cover crop during a cash crop growth cycle (relay intercropping) and its maintenance after the cash crop harvest may help to preserve biodiversity, increase soil organic matter content and carbon sequestration and provide other ecosystem services, such as increasing useful biotic interactions within the agroecosystem. We studied the impact of various approaches to managing a cover crop (red-fescue (Festuca rubra L.) or Lucerne (Medicago sativa L.)) intercropped with a winter wheat crop (Triticum aestivum L.) during an annual scale in terms of light, water and nitrogen competition, using both modeling and experimental approaches. Modelling and experimental results showing that the use of a leguminous as a cover crop in a wheat intercropping system can therefore improve environmental performances by favoring certain biotic processes such as the production of primary biomass, the interception of radiation, which might otherwise reach weeds, and nitrate leaching at the end of growth cycle. These positives effects where observed during intercropping period and especially after the harvest of wheat, when the cover crop is maintained alive. Whatever the experiment, soil tillage had a very little effect on these processes
Competition – Facilitation – Relay intercropping – Yield – Biomass – Light – Water – Nitrogen
Attached file list to this document: 
PDF
These_I_Shili-Touzi.pdf(7.7 MB)
all articles on CCSd database...