Codage et traitement de signal avancé pour les systèmes MIMO

Résumé : L'utilisation d'antennes multiple à la transmission et réception dans les communications mobiles, offre d'importantes perspectives pour accroître le débit et améliorer la qualité du lien. Cela peut être effectué en utilisant un plus important multiplexage spatial et en exploitant la diversité contenue dans le canal, tout en gardant une complexité acceptable. L'état de connaissance sur le canal a un impact important sur la conception de la chaîne de transmission. En effet, l'information sur l'état du canal (CSI) au transmetteur (Tx) a un impact sur le codage alors que la qualité du CSI au récepteur (Rx) a principalement un impact sur la détection et l'estimation du canal. Dans la première partie de cette thèse nous avons considéré le cas d'absence de CSI au Tx et un parfait CSI au Rx. On propose la dispersion spatio-temporelle (STS), qui est un schéma de codage spatio-temporel basé sur le précodage linéaire en utilisant un filtre multi-entrée multi sortie (MIMO). Le STS effectue un multiplexage de flux maximal, qui est optimisé pour exploiter une diversité maximale, atteindre un bon gain codage et conserver la capacité ergodique. Un autre avantage du STS est qu'il permet d'utiliser une variété de récepteurs de complexité réduite. Le Stripping MIMO avec égalisation a retour de décision, est un récepteur non-itératif qui détecte les flux d'une manière successive. Les performances du Stripping sont données en terme du compromis entre diversité et multiplexage. Un autre récepteur non-itératif est l'égaliseur à retour de décision appliqué au cas MIMO. Il permet la détection des symboles des différents flux d'une manière conjointe mais successivement dans le temps. Le troisième récepteur proposé est itératif. Il profite de la présence d'un codage canal binaire et itère entre l'égaliseur linéaire et le décodeur canal binaire. Des simulations sont présentées pour évaluer les performances. Dans la seconde partie on considère des canaux avec un CSI partiel au Tx et parfait au Rx. La connaissance partiale dans ces cas peut être le résultat de la décomposition du canal en paramètres lents et rapides. Elle peut aussi être le résultat d'une réciprocité du canal physique entre la liaison montante et descendante. A ces différents cas on présente des modèles de canaux adaptés et on étudie la capacité ergodique. Dans la dernière partie on traite du cas d'absence de CSI aux Tx et Rx. La capacité de deux modèles de canaux, évanescent par bloc et sélectif en temps, sont étudiées. A cause de l'absence de CSI au Rx le canal doit être estimé dans les systèmes utilisés en pratique. On propose des estimateurs semi-aveugle qui combinent l'information de la séquence d'apprentissage et celle de la partie aveugle. Les conditions d'identifiabilité sont obtenues et des simulations sont proposées pour évaluer les performances.
Type de document :
Thèse
domain_other. Télécom ParisTech, 2004. Français
Liste complète des métadonnées

https://pastel.archives-ouvertes.fr/pastel-00000785
Contributeur : Ecole Télécom Paristech <>
Soumis le : lundi 22 novembre 2010 - 17:13:26
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:23:38
Document(s) archivé(s) le : jeudi 1 décembre 2016 - 09:07:38

Fichiers

Identifiants

  • HAL Id : pastel-00000785, version 1

Citation

Abdelkader Medles. Codage et traitement de signal avancé pour les systèmes MIMO. domain_other. Télécom ParisTech, 2004. Français. 〈pastel-00000785〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

441

Téléchargements de fichiers

304