Rice and Trees: Eradicating shifting cultivation, an abiding policy in Laos - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2006

Rice and Trees: Eradicating shifting cultivation, an abiding policy in Laos

Du riz et des arbres : L'élimination de l'agriculture d'abattis-brûlis, une constante politique au Laos

Olivier Ducourtieux

Abstract

Nowadays, 40 to 500 million farmers are engaged in shifting cultivation in tropical countries. For more than a century, a prevailing view has disparaged this farming system. Described as primitive and unproductive, it would be the primary cause of deforestation. The study of the agrarian system in Phongsaly, a small region in northern Laos, demonstrated how varied and rational the farmers' practices are. They have become differentiated in the recent history, chiefly because of rising State intervention. Local outputs from Phongsaly are consistent with those of bibliographic review: most criticisms have proven to be unfounded. When shifting cultivation is involved in deforestation, which is not automatic, as it plays only a limited part; commercial logging and pioneer agriculture remain the major causes. Outsiders classically misjudge how complex and logical shifting cultivation systems are. Shifting cultivators generally belong to highland ethnic minorities. Their practices are appraised by lowlanders according to their concerns, methods, and uses they assign to forest and highland. Scientists seldom give a rigorous and objective perspective to the issue and their conclusions too often abound with prejudices. Since smallholder farmers take part in managing the environment, their agriculture deserves to be re-evaluated. Agricultural policies need to be reformed to include the knowledge and experience of farmers in sustainably managing the natural resources. The only efficient course of action for State intervention is to involve the farmers in the decision-making and implementation processes.
L'agriculture d'abattis-brûlis est aujourd'hui pratiquée par 40 à 500 millions de paysans dans les régions tropicales. Depuis plus d'un siècle, un discours dominant condamne ce mode de production; qualifié d'archaïque et peu productif, il serait une cause majeure de déforestation. L'étude du système agraire de Phongsaly, petite région du Nord Laos, a permis d'appréhender la diversité et la rationalité des pratiques paysannes d'abattis-brûlis, qui se sont différenciées au cours de l'histoire récente du fait d'une intervention croissante de l'Etat. Les résultats locaux sont cohérents avec la revue de la bibliographie existante: la plupart des critiques de ce système de production s'avèrent infondées. Quand elles participent à la déforestation, ce qui n'est pas systématique, les agricultures d'abattis-brûlis en rotation n'y jouent qu'un rôle limité; l'exploitation forestière et les agricultures pionnières en sont les principales causes. La complexité et la logique des systèmes agraires d'abattis-brûlis sont classiquement méconnues par les groupes sociaux tiers. Les pratiques des essarteurs, généralement des montagnards et de minorités ethniques, sont évaluées par des habitants des plaines en fonction de leurs préoccupations et des utilités qu'ils assignent à la forêt et la montagne. Les scientifiques n'apportent que rarement un éclairage rigoureux et objectif dans ces débats au sein desquels abondent trop souvent les lieux communs. L'agriculture paysanne contribuant souvent positivement à la gestion de l'environnement, il convient de la revaloriser. Les politiques agricoles devraient donc prendre en compte les savoirs et l'expérience des paysans pour la gestion durable des ressources naturelles. L'unique possibilité pertinente est l'association des paysans à l'élaboration et la mise en œuvre des interventions publiques.
Fichier principal
Vignette du fichier
Ducourtieux_2006_Du-riz-et-des-arbres_Tomes1-2-3.pdf (28.52 Mo) Télécharger le fichier

Dates and versions

pastel-00001617 , version 1 (04-10-2006)

Identifiers

  • HAL Id : pastel-00001617 , version 1

Cite

Olivier Ducourtieux. Rice and Trees: Eradicating shifting cultivation, an abiding policy in Laos. Humanities and Social Sciences. INAPG (AgroParisTech), 2006. English. ⟨NNT : 2006INAP0008⟩. ⟨pastel-00001617⟩
242 View
140 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More