Skip to Main content Skip to Navigation
Theses

Etude moléculaire et isotopique en deutérium de la matière organique insoluble des chondrites carbonées

Laurent Remusat
Résumé : Les chondrites carbonées peuvent contenir jusqu'à 4% en masse de carbone, principalement présent sous la forme d'une fraction organique insoluble (MOI) enrichie en deutérium par rapport aux échantillons organiques terrestres. Cet enrichissement a été interprété comme la signature de processus interstellaires. La MOI est constituée d'unités aromatiques assez petites (de 2 à 3 cycles contigus) reliées entre elles par des chaînes aliphatiques courtes et ramifiées. La MOI d'Orgueil et de Murchison a été étudiée par des dégradations thermique et chimique, ainsi que par spectroscopie. Il apparaît à travers les données récoltées que les chaînes aliphatiques contiennent moins de 7 carbones et qu'elles sont très ramifiées. Par ailleurs, elles peuvent contenir des fonctions éther et ester. Ces chaînes peuvent lier deux ou trois unités aromatiques entre elles. Les chaînes aliphatiques non liantes (avec une extrémité libre) sont plus courtes: moins de 3 carbones. Les données acquises nous ont aussi permis de montrer que l'azote était contenu dans des hétérocycles. Cette observation, ainsi qu'une comparaison de données isotopiques, implique qu'il n'y a pas de lien génétique entre la MOI et les acides aminés présents dans la fraction soluble des météorites. Ceci n'exclut pas que d'autres classes de composés solubles puissent dériver de la MOI par altération hydrothermale sur le corps parent, ce qui indiquerait une origine complexe pour la fraction soluble. Le rapport isotopique D/H des briques élémentaires de la MOI d'Orgueil, obtenues par pyrolyse et dégradation chimique, a été interprété en considérant la macromolécule avant sa dégradation. Les résultats montrent que la MOI est un produit solaire et qu'elle s'est enrichie en D à la périphérie de la nébuleuse protosolaire sous des conditions proches du milieu interstellaire. Cette conclusion est majeure pour la MOI, qui a pu être la plus grosse partie de la matière organique abiotique sur la Terre primitive.
Document type :
Theses
Complete list of metadatas

Cited literature [158 references]  Display  Hide  Download

https://pastel.archives-ouvertes.fr/pastel-00001773
Contributor : Ecole Chimie Paristech <>
Submitted on : Friday, June 16, 2006 - 8:00:00 AM
Last modification on : Tuesday, April 23, 2019 - 10:06:02 PM
Long-term archiving on: : Thursday, September 30, 2010 - 7:33:40 PM

Identifiers

  • HAL Id : pastel-00001773, version 1

Collections

Citation

Laurent Remusat. Etude moléculaire et isotopique en deutérium de la matière organique insoluble des chondrites carbonées. Sciences of the Universe [physics]. Chimie ParisTech, 2005. English. ⟨pastel-00001773⟩

Share

Metrics

Record views

442

Files downloads

929