Genèse et mécanismes du quiproquo : approches théoriques et organisationnelles des nouvelles formes de gestion des risques

Résumé : La thèse porte sur les nouvelles approches de la gestion des risques. Elle aborde cette question en s'intéressant aux conditions d'élaboration et de partage des représentations dans les situations d'action collective. Le phénomène du quiproquo, étonnement peu étudié dans la littérature, sert ici de modèle archétypal dans la mesure où les représentations des acteurs (savoirs, conversations, informations..) les conduisent à une mise en danger collective alors que tout leur semble être conforme aux règles en place et aux observations qu'ils peuvent faire. Ce modèle s'est avéré d'une grande pertinence à la fois pour relire des cas célèbres de la littérature (Weick sur Tenerife) et pour analyser des accidents récents (l'effondrement du tunnel du nouveau métro en plein Paris). A partir de ce modèle initial, la thèse présente une nouvelle approche contingente de la gestion des risques en analysant différents régimes de représentation du danger et de conception des règles de gestion associées. Cette analyse aboutit à mettre en évidence des formes d'organisations nouvelles notamment celles qu'adoptent des firmes produisant des logiciels antivirus ou celles des organisations humanitaires en cas de catastrophe naturelle. Elle permet donc de construire un tableau raisonné des stratégies possibles allant des stratégies traditionnelles basées sur la multiplication des règles (Système International d'Evaluation de la Sécurité (SIES) étudiée chez ATOFINA) où l'on pense pouvoir réduire les risques de quiproquo au minimum, aux stratégies les plus récentes qui se préparent activement à l'évolution rapide et à l'indétermination de la nature des dangers. Ces dernières savent que les représentations du risque ne sont pas données et que le risque de quiproquo est maximal, et s'organisent en conséquence.
Type de document :
Thèse
Gestion et management. École Nationale Supérieure des Mines de Paris, 2006. Français. 〈NNT : 2006ENMP1388〉
Liste complète des métadonnées

https://pastel.archives-ouvertes.fr/pastel-00002027
Contributeur : Ecole Mines Paristech <>
Soumis le : jeudi 5 août 2010 - 17:17:29
Dernière modification le : lundi 12 novembre 2018 - 10:59:02
Document(s) archivé(s) le : jeudi 1 décembre 2016 - 13:15:02

Identifiants

  • HAL Id : pastel-00002027, version 1

Collections

Citation

Mathias Szpirglas. Genèse et mécanismes du quiproquo : approches théoriques et organisationnelles des nouvelles formes de gestion des risques. Gestion et management. École Nationale Supérieure des Mines de Paris, 2006. Français. 〈NNT : 2006ENMP1388〉. 〈pastel-00002027〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

730

Téléchargements de fichiers

1456