From the Need for Finance to Precautionary Savings : The Impact of Risk on Capital Flows and Growth in Emerging Markets - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2008

From the Need for Finance to Precautionary Savings : The Impact of Risk on Capital Flows and Growth in Emerging Markets

Du besoin de financement à l'épargne de précaution : l'impact du risque sur les flux de capitaux et la croissance dans les pays émergents

(1)
1

Abstract

In this thesis, we study the impact of liquidity and production risk on the link between capital flows and growth on the one band, exchange rate policy and growth on the other. We can offer potential explanations for some empirical paradoxes in international finance: the allocation paradox and the paradox of exchange rate regimes. More specifically, the first paradox refers to the "perverse" relationship between growth and capital flows, while the second refers to the absence of a stable relationship between exchange rate regimes and economic performance. The first two chapters are devoted to the capital flows paradox. The first one attempts to explain how total factor productivity growth and capital outflows can be endogenously related. It can be applied to the recent global imbalances and the parallel growth in ernerging countries. In the second chapter, it is not the causality between flows and growth that is studied, but rather their consistency in the cross-country dimension when applying the growth accounting methodology. In both cases, the presence of non-incurable liquidity or production risk at the firm level explains the positive relationship between growth and capital outflows. Finally, the third chapter studies the choke of exchange rate regime and its impact on growth. The presence of liquidity risk and imperfect access to credit justify the idea that volatility can have an impact on growth. In particular, this chapter establishes theoretically and empirically that liability dollarization conditions that impact. This helps explain the lack of robustness in the previous empirical studies on that issue
Dans cette thèse, nous étudions l'impact du risque de liquidité et de production sur le lien entre flux de capitaux et croissance d'une part, entre politique de change et croissance d'autre part. Ainsi, nous avons pu proposer des explications à certains paradoxes empiriques de la finance internationale : le paradoxe de l'allocation et le paradoxe du régime de change. Plus précisément, ces paradoxes font référence, pour le premier, à la relation "perverse" entre croissance et flux de capitaux ; pour le deuxième, à l'absence de relation stable entre régimes de change et performances économiques. Les deux premiers chapitres sont consacrés au paradoxe des flux de capitaux. Le premier tente d'expliquer comment croissance de la productivité globale des facteurs et sorties de capitaux peuvent être associés de manière endogène. Il peut ainsi s'appliquer aux récents déséquilibres mondiaux et à la croissance parallèle des pays émergents. Le deuxième, quant à lui, applique une démarche comptable, où ce ne sont pas tant les liens de causalité entre flux et croissance qui sont étudiés que leur cohérence dans la dimension inter-pays. Dans les deux cas, la présence de risque non assurable au niveau des firmes, qu'il s'agisse de risque de production ou de risque de liquidité, explique la relation positive entre croissance et sorties de capitaux. Enfin, le troisième chapitre s'intéresse au choix de régime de change et à son impact sur la croissance. C'est le risque de liquidité et l'accès imparfait au crédit qui justifie l'idée que la volatilité peut avoir un impact sur la croissance. Plus particulièrement, ce chapitre établit au niveau théorique et empirique que la dollarisation de la dette conditionne cet impact. Il permet d'expliquer ainsi la faible robustesse des précédentes études empiriques sur la question
Fichier principal
Vignette du fichier
Du_besoin_de_financement_a_l_epargne_de_precaution.pdf (1.55 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

pastel-00004969 , version 1 (31-03-2009)

Identifiers

  • HAL Id : pastel-00004969 , version 1

Cite

Kenza Benhima. Du besoin de financement à l'épargne de précaution : l'impact du risque sur les flux de capitaux et la croissance dans les pays émergents. Sciences de l'Homme et Société. ENSAE ParisTech, 2008. Français. ⟨NNT : 2008PA100115⟩. ⟨pastel-00004969⟩
355 View
351 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More