Payment for environmental services for biodiversity protection Assessing conservation contracts and other direct incentives to conservation in the Eastern region of Madagascar - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2010

Payment for environmental services for biodiversity protection Assessing conservation contracts and other direct incentives to conservation in the Eastern region of Madagascar

Les paiements pour services environnementaux pour la protection de la biodiversité Évaluation des "contrats de conservation" et des autres "incitations directes à la conservation" dans la région Est de Madagascar

(1)
1

Abstract

On the assumption that participatory approaches and indirect incentives to conservation that were applied in Madagascar did not yield the expected positive results, payment for environmental services (PES) schemes were therefore promoted for biodiversity protection. The forms adopted are "conservation contracts" or contracts for "participatory ecological monitoring activities". To generate optimal impacts and to avoid the same weaknesses as in traditional conservation approaches, PES have to be simultaneously effective towards a targeted objective and fair (according to the theory of Justice of Rawls, the notion of capabilities of Sen and the rariny and hitsiny in the Malagasy society). In Madagascar however, PES contracts seem to be neither effective nor fair. Moreover, the pursuit of effectiveness often makes contracts even more unfair. Nevertheless once improved, PES might be very useful tools. In spite of having a single goal, PES should in that case have a wider objective such as sustainable development: they would be then qualified as "second generation PES".
Partant principalement du constat du supposé échec des politiques participatives et des incitations indirectes à la conservation, les paiements pour services environnementaux (PSE) sont aujourd'hui promus à Madagascar pour la protection de la biodiversité. Ils y prennent la forme de "contrats de conservation" ou de contrats de "suivi écologique participatif". Pour que les effets des contrats PSE soient optimaux et pour qu'ils ne présentent plus les mêmes faiblesses que les anciens outils de protection de la biodiversité, il faut qu'ils soient à la fois efficaces par rapport à un objectif fixé et équitables (selon la théorie de la Justice de Rawls, la notion de capabilité de Sen et le rariny et hitsiny malgache). Mais les contrats PSE locaux à Madagascar ne sont pas efficaces et équitables. De plus, la recherche d'efficacité peut parfois rendre les contrats moins équitables. Néanmoins, améliorés, les PSE peuvent être un outil utile. Pour pouvoir améliorer cette efficacité ainsi que l'équité des contrats PSE, il faut l'entendre différemment. Le contrat PSE ne devrait ainsi plus avoir un unique objectif. Il devrait concourir à un objectif plus large. Dans ce cas, un contrat PSE n'aura plus une portée limitée : il sera ainsi un contrat "PSE de seconde génération" dont l'objectif est le développement durable.
Fichier principal
Vignette du fichier
these-randrianarison.pdf (7.47 Mo) Télécharger le fichier

Dates and versions

pastel-00557195 , version 1 (18-01-2011)

Identifiers

  • HAL Id : pastel-00557195 , version 1

Cite

Minoarivelo Randrianarison. Les paiements pour services environnementaux pour la protection de la biodiversité Évaluation des "contrats de conservation" et des autres "incitations directes à la conservation" dans la région Est de Madagascar. Environnement et Société. AgroParisTech, 2010. Français. ⟨NNT : 2010AGPT0035⟩. ⟨pastel-00557195⟩
1060 View
3279 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More