Selective mining of non ferrous metals massive ore bodies - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2000

Selective mining of non ferrous metals massive ore bodies

Exploitation sélective de gisements massifs de métaux non ferreux

(1)
1

Abstract

Mines are presently facing particularly tough markets: indeed the prices of mineral raw materials tend to go down on the long term and, for some products, become exceedingly unstable. This situation induces mining companies to look for new exploiting strategies, with two separate goals in mind: first gain a better profit from their ore body, then improve their capacity to react and adapt to changing conditions.
Cut off grade may be an opportunity to meet these goals. This important parameter makes a difference between ore and waste. It is used at the project evaluation stage to define the industrial ore body.
In this document, we develop the idea that implementing cut off on the basis of small selection blocs can be interesting. Indeed cut off could be more reactive in the short terme and its implementation would be far more efficient (for an equivalent metal recovery, the tonnage of material to be exploited would be much less). A model for the determination of the optimal cut off grade for this type of exploitation, called selective mining, is proposed. It is derived from the bottlenecks model, used for cut off grades evaluation at the project stage. The difficulties engendered by the implementation of selective mining are also discussed. This includes problems related to geological estimation, as well as short term planning problems.
Les exploitations minières sont confrontées à des marchés concurrentiels difficiles, avec des prix des matières premières plutôt en décroissance sur le long terme et pour certains particulièrement instables. Ceci conduit les opérateurs à rechercher de nouvelles approches de l'exploitation, avec deux objectifs : d'abord tirer un meilleur profit de leur gisement; ensuite disposer d'une capacité de réaction, d'adaptation à des conditions changeantes.
Ces deux objectifs conduisent à s'intéresser à la teneur de coupure. Ce paramètre essentiel définit la limite entre minerai et stérile. Il est utilisé au stade de l'étude du projet minier et sert alors à la définition des contours du gisement industriel.
L'ide développée dans ce document repose sur le fait que lorsque ce paramètre est appliqué à un volume de petite dimension, il peut être ajusté à court terme et permet une sélection plus efficace (en ce sens qu'à un niveau équivalent de récupération de métal, il permet d'écarter un tonnage plus important de matière). Cette idée conduit à proposer un modèle, dérivé des modèles par étapes limitantes, de détermination de la teneur de coupure optimale pour ce type d'exploitation, qualifiées ici de sélectives. Les difficultés de la mise en œuvre, qu'il s'agisse de difficultés liées à l'estimation géologique ou à la planification à court terme de l'exploitation, sont également abordées.
Fichier principal
Vignette du fichier
Goetz.pdf (76.71 Mo) Télécharger le fichier

Dates and versions

pastel-00578193 , version 1 (18-03-2011)

Identifiers

  • HAL Id : pastel-00578193 , version 1

Cite

Damien Goetz. Exploitation sélective de gisements massifs de métaux non ferreux. Géologie appliquée. École Nationale Supérieure des Mines de Paris, 2000. Français. ⟨NNT : 2000ENMP1213⟩. ⟨pastel-00578193⟩
1288 View
223 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More