Capteur photorefractif d'ultrasons : choix et optimisation d'un matériau holographique ; étude et réalisation d'un prototype. Senseur photorefractif d'ultrasons : choix et optimisation d'un matériau holographique ; étude et réalisation d'un prototype.

Louis-Anne de Montmorillon 1
1 Laboratoire Charles Fabry de l'Institut d'Optique / Manolia
LCFIO - Laboratoire Charles Fabry de l'Institut d'Optique
Résumé : Les matériaux photorefractifs sont ici mis en oeuvre pour l'analyse sans contact des très faibles vibrations engendrées en surface d'une pièce mécanique brute et donc rugueuse. Nous réalisons un couplage entre un faisceau de référence et un faisceau signal issu de la surface vibrante et construisons, grâce a l'effet photorefractif, un oscillateur local qui va interférer en teinte plate avec le faisceau signal transmis quelle que soit la structure spatiale de ce dernier. De plus, le matériau photorefractif va s'adapter aux phénomènes lents, correspondant a des vibrations parasites ou a des déréglages du système, tout en restant sensible aux vibrations de hautes fréquences (ultrasons). Le cdte:v est le matériau photorefractif que nous avons choisi. Il présente des performances adaptées a notre application sur une plage de longueur d'onde comprise entre un et un virgule cinquante-cinq micromètre. Nous présentons une étude des propriétés photorefractives de ce matériau et en particulier une méthode qui nous a permis de déterminer avec précision la densité effective de pièges des échantillons testés. Nous avons ensuite mis au point un senseur photorefractif qui présente des sensibilités comparables a celles des techniques classiques qui elles ne fonctionnent qu'avec des ondes planes. Pour cela, nous avons applique un champ électrique continu au cristal photorefractif afin de mettre en quadrature le signal transmis et l'oscillateur local. Un avantage de cette technique sous champ est la très faible influence du phénomène de compétition electron-trou, présent dans nos cristaux, permettant une réponse indépendante de la longueur d'onde utilisée. Enfin, nous travaillerons en régime d'atténuation car on évite ainsi un phénomène de résonance gênant tout en accédant a la même sensibilité qu'en régime d'amplification
Document type :
Theses
Complete list of metadatas

https://pastel.archives-ouvertes.fr/pastel-00716009
Contributor : Marion Avignon <>
Submitted on : Monday, July 9, 2012 - 4:17:04 PM
Last modification on : Thursday, January 11, 2018 - 6:26:20 AM
Long-term archiving on : Wednesday, October 10, 2012 - 4:00:31 AM

Identifiers

  • HAL Id : pastel-00716009, version 1

Citation

Louis-Anne de Montmorillon. Capteur photorefractif d'ultrasons : choix et optimisation d'un matériau holographique ; étude et réalisation d'un prototype. Senseur photorefractif d'ultrasons : choix et optimisation d'un matériau holographique ; étude et réalisation d'un prototype.. Optique [physics.optics]. Université Paris Sud - Paris XI, 1997. Français. ⟨pastel-00716009⟩

Share

Metrics

Record views

490

Files downloads

122