Management stratégique et technologies de réseau : analyse des déterminants de la compatibilité et de la coopération. Recherche empirique sur les déterminants de l'interbancarité monétique en France 1985-1996 - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 1999

Management stratégique et technologies de réseau : analyse des déterminants de la compatibilité et de la coopération. Recherche empirique sur les déterminants de l'interbancarité monétique en France 1985-1996

(1)
1

Abstract

When there are strong interdependencies between rival firms at the production level, the question of the nature of the coordination process of economic activities arises: what institutions can facilitate interactions between actors, Market or Interfirm Cooperation ? This is the key theoretical question (relevant both for economics and management) that dominates this research project, which drives us to determine the specificity of interfirm cooperation as an institution in which rules of the game are endogenously negociated by firms themselves. Indeed, presence of network externalities is a situation of interdependency between rival firms. Whereas traditional literature on network externalities and standardization processes focuses strongly on the emergence of spontaneous standards, this research aims at analysizing what are the determinants of cooperative standardization processes, generally speaking and in the particular case of French banking cards and proposes a theoretical model. It is often said and repeated that " interbancarity ", that is to say French total compatibility of banking cards issued by all banks, accepted in all money ATM and by all franchised traders, is the result of the decisions taken by French authorities imposing cooperation to banks in France. On the opposite, this empirical research shows that compatibility between cards systems is the result of the will of French banks leading their own strategic development. Indeed, that cooperation in cards, which begun very early in 1967 and that took the form of an agreement in 1984 between leader banks, is a successful and conscious strategy for banks and for users as well. This is the main result of this work. This empirical analysis of the determinants of the interbancarity decision is achieved on the basis of a database elaborated for the purpose of the research, statistical approaches and simulations allovving to identify the strategic and institutional conditions that led to the emergence and the stability of the cooperation process. It is shown that interbancarity corresponds to an institution, that is to say a framework for firms interaction, which doesn't mean at all the absence of competition between them.
En situation d'interdépendance des fonctions de production des firmes concurrentes, se pose la question du mode de coordination des activités économiques : quelles institutions sont même de servir de cadre aux interactions entre les acteurs, Marché ou Coopération ? Telle est la question théorique majeure, qui est commune à l'économie et au management et qui sous-tend l'ensemble de ce projet de recherche, qui nous conduit à cerner la spécificité des processus de coopération interfirmes comme tenant à l'endogénéité des règles du jeu qu'ils mettent en place. Ainsi, les situations où il existe des externalités de réseau posent le problème de l'interdépendance entre les firmes. Alors que la littérature sur les processus de standardisation est largement focalisée sur l'émergence spontanée de standards, nous proposons dans cette recherche un modèle centré sur les déterminants des processus coopératifs de standardisation dans le cas général, puis dans le cas des cartes bancaires en France en particulier. Contrairement à des idées très largement répandues selon lesquelles l'interbancarité monétique totale, c'est-à-dire l'universalité des fonctions de retrait et de paiement des cartes bancaires françaises, serait le résultat des décisions unilatérales émanant des pouvoirs publics en France, notre recherche empirique montre que la compatibilité des systèmes de cartes bancaires est précisément le résultat de la volonté des banques françaises. En effet, cette coopération dans le domaine des cartes, qui est le résultat d'un processus qui débute dès 1967 pour prendre la forme en 1984 d'un protocole d'accord entre un certain nombre de banques françaises dites " chefs de file ", apparait incontestablement comme une stratégie gagnante et réfléchie de la part des banques en présence, autant que pour les usagers. C'est le résultat majeur de ce travail. Cette analyse empirique des déterminants de l'interbancarité des cartes bancaires s'est appuyée sur une base de données construite pour l'occasion, de tests statistiques et de modèles de simulation permettant d'identifier les conditions stratégiques et institutionnelles qui ont permis l'émergence et la viabilité de l'interbancarité. Il est montré que celle-ci correspond à une institution, c'est-à-dire un cadre d'interaction entre les acteurs, qui n'implique absolument pas l'arrêt de l'affrontement concurrentiel entre eux.
Fichier principal
Vignette du fichier
1999_EHEC_0063.pdf (21.24 Mo) Télécharger le fichier

Dates and versions

pastel-00904424 , version 1 (14-11-2013)

Identifiers

  • HAL Id : pastel-00904424 , version 1

Cite

Tamym Abdessemed. Management stratégique et technologies de réseau : analyse des déterminants de la compatibilité et de la coopération. Recherche empirique sur les déterminants de l'interbancarité monétique en France 1985-1996. Gestion et management. HEC PARIS, 1999. Français. ⟨NNT : 1999EHEC0063⟩. ⟨pastel-00904424⟩
370 View
1457 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More