Ni prescrire, ni laisser faire : une analyse exploratoire des logiques de production de l'innovation dans les organisations. - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 1999

Ni prescrire, ni laisser faire : une analyse exploratoire des logiques de production de l'innovation dans les organisations.

(1)
1

Abstract

The purpose of the research is to describe and analyze the way product innovations are produced within organizations. We are interested in innovation production logics, i.e in how prescribed organizational structures and actual individuals' strategies dynamically articulate. This research question has a in-between positioning, since it has partly been addressed by two mutually exclusive research programs : the Management of Innovation on the one hand, and the Sociology of Innovation in the other hand. The research strategy consists in observing 3 case studies : 3 entities dedicated to software product innovation. They are a Hewlett-Packard R&D lab ; a Xerox technology transfer lab ; and a French start-up. They were all observed in a direct and longitudinal fashion
L'innovation est un enjeu crucial pour les organisations oeuvrant au sein de systèmes économiques concurrentiels. Celle-ci peut résulter soit d'une acquisition externe, soit d'une co-production entre plusieurs partenaires économiques, soit d'une production interne. C'est à cette dernière configuration que nous nous intéressons dans cette recherche. Les auteurs de gestion ont mis en évidence, à partir du début des années 60s, le rôle des structures organisationnelles pour expliquer les performances inégales des organisations en matière de production interne de l'innovation. Ils démontrent, parfois, et postulent, souvent, le rôle déterminant des structures organisationnelles sur les stratégies des acteurs en charge de la production de l'innovation. Près de quatre décennies plus tard, les travaux sur la question sont nombreux, contradictoires, et leur portée prescriptive non avérée. L'objet de la présente recherche est de progresser dans l'analyse des logiques de production de l'innovation dans les organisations. Nous désignons par là, l'articulation dynamique qui s'opère entre les structures organisationnelles prescrites d'une part, et les stratégies effectives mises en oeuvre par les acteurs producteurs de l'innovation, d'autre part. Cet objet présente la particularité d'être à la croisée de deux programmes de recherche qui s'ignorent mutuellement: le programme de la Gestion de l'Innovation d'une part, qui privilégie l'analyse des structures, et le programme de la Sociologie de l'Innovation qui s'intéresse aux stratégies d'acteurs, développées dans un cadre extra-organisationnel. La stratégie de recherche choisie a consisté à repartir d'une observation directe et en temps réel de 3 processus d'innovations dans trois entités internes dédiées à la production de l'innovation: ENSD (Hewlett Packard) ; XRCE ( Xerox) ; et Ludo (pseudonyme d'une startup française). L'objectif était de caractériser les structures prescrites en place et les stratégies, individuelles et collectives, effectivement développées par les acteurs " producteurs" de l'innovation. La démarche est qualitative. Le statut de la recherche est exploratoire. Les résultats produits sont de 3 ordres différents. -Réalisation de trois monographies sur trois dispositifs dédiés à la production de l'innovation. Construites à partir d'une analyse directe et en temps réel, elles décrivent trois modalités différentes d'articulation entre structures prescrites et stratégies d'acteurs, i.e. trois logiques différentes de production de l'innovation. - Réalisation d'une analyse comparative de ces 3 monographies. Cette comparaison permet d'énoncer une série de propositions sur les effets typiques des configurations structurelles prescrites sur les logiques de production de l'innovation. - Construction théorique. Cette construction consiste à inférer des observations réalisées, des propositions explicatives génériques, propres à être testées dans des recherches futures. Ces propositions concernent essentiellement la spécificité des activités de production de l'innovation, et le type de configurations structurelles aptes à les promouvoir. Cette dernière étape permet de renouveler l'approche gestionnaire dominante qui mobilise deux idéaux types structurels en opposition: l'idéal type Monocratique vs Adhocratique
Fichier principal
Vignette du fichier
2000_EHEC_0068.pdf (26.37 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

pastel-00918746 , version 1 (14-12-2013)

Identifiers

  • HAL Id : pastel-00918746 , version 1

Cite

Fabienne Autier. Ni prescrire, ni laisser faire : une analyse exploratoire des logiques de production de l'innovation dans les organisations.. Gestion et management. HEC PARIS, 1999. Français. ⟨NNT : 2000EHEC0068⟩. ⟨pastel-00918746⟩
329 View
798 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More