La dimension psychosociale de la gestion par projet dans l'industrie automobile : Le cas des projets véhicule chez Renault SA - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 1999

La dimension psychosociale de la gestion par projet dans l'industrie automobile : Le cas des projets véhicule chez Renault SA

(1, 2)
1
2

Abstract

This thesis is based on three theoretical fields which refer to cooperation on a project : organizational commitment, professional identity and strategic participation. The empirical study is mainly based on a longitudinal case study of a car project - the Laguna's replacement- and uses qualitative and quantitative data collection and analysis. This work leads to four conclusions. First, it points out that the matrix organization can result in power conflicts on financial and human resources and in intricacy in the decision-making process. Second, it shows that traditional human resource management practice, especially the performance evaluation system; prove to be unadapted to project contexts. Third, it underlines the fact that the vertical and the horizontal structure's differentiation and three different psychosocial attitudes toward the project: the "passive", the "affective" and the "critical" participation. In the first case, people try to resist the project's pressure; in the second one, people develop a strong feeling of membership and of responsibility towards the project; in the last one, people make efforts to reinforce the coordination between the functional and the project line.
Si la gestion par projet permet d'améliorer les performances économiques des organisations qui l'adoptent, elle semble être à l'origine d'un certain nombre de difficultés d'ordre psychosocial, au premier rang desquelles les conflits entre la structure verticale et la structure horizontale, la violation du principe de l'autorité unique, la diminution de la satisfaction au travail et 1'augmentation des couts individuels en terme de conflits de rôle. Or, la dimension humaine et relationnelle de la gestion par projet a été rarement abordée dans la littérature spécialisée. Quelles sont les modalités, les antécédents et les conséquences de la participation des individus à un projet? C'est à cette question que ce travail cherche à répondre. En effet, la visée principale de la thèse est d'élaborer un modèle permettant de satisfaire trois objectifs: développer une typologie des attitudes psychosociales des individus dans le projet, identifier les facteurs d'ordre psychologique et socio-organisationnel qui permettent d'expliquer ces modalités de participation et, enfin, en cerner les conséquences pour l'organisation dans son ensemble et pour les individus en particulier. Les travaux s'appuient sur trois référentiels théoriques qui renvoient, chacun, à une facette différente de la- notion de "participation". La première grille de lecture, qui est essentiellement d'origine anglosaxonne, se réfère à la notion d'implication organisationnelle. Le second référentiel' renvoie à la dynamique " identitaire" qui se, développe à travers la participation ? un projet. Le dernier champ théorique, celui de la sociologie des organisations, renvoie à la dimension stratégique de la participation a un projet. " L'étude empirique porte sur trois projets véhicule 'et comporte deux volets : une étude de, cas longitudinale sur un projet véhicule en cours de développement - le projet X74, remplaçante de la Laguna- et deux études, de cas transversales sur des projets achevés - le projet Twingo et le projet Laguna. Elle utilise des techniques de recueil et d'analyse de données qui sont à la fois de nature qualitative et quantitative. Ce travail aboutit à cinq conclusions. D'abord, il montre que la structure matricielle par projet peut être à l'origine de conflits politiques autour des ressources humaines et financières et qu'elle peut être synonyme de bureaucratisation et de complexification du processus décisionnel. Ensuite, il met-en évidence le fait que les pratiques traditionnelles de gestion des ressources humaines en particulier, l'évaluation des performances et la valorisation des compétences, s'avèrent être inadaptées au 'contexte des projets En troisième lieu, ce travaille montre que le double mouvement de différenciation et d'intégration de la structure métier et de la structure projet, pierre angulaire sur laquelle repose l'efficacité de -la structure matricielle par projet, entraîne la poursuite simultanée de deux types d'objectifs contradictoires, voire concurrents. En quatrième lieu, cette thèse permet d'identifier trois types d'attitudes psychosociales par rapport au projet: la participation passive des "ambassadeurs métier", qui considèrent le projet comme une menace pour le savoir-faire des métiers; la participation affective des "ambassadeurs projet", qui ont un sentiment d'appartenance et de responsabilité forts à l'égard du projet et, enfin, la participation critique des "double ambassadeurs", qui cherchent à renforcer la coordination entre la structure métier et la structure projet Finalement, l'expérience projet correspond à une situation de formation dans la mesure où elle permet de passer du fermé à l'ouvert et de découvrir un horizon personnel et social. En ce sens, le projet représente un enjeu, identitaire majeur car il constitue un "espace transitionnel" qui facilite le développement de processus psychiques tels que le déplacement, l'identification et le transfert, qui sont à l'origine des changements du regard sur soi et sur les autres.
Fichier principal
Vignette du fichier
1999_EHEC_0064.pdf (21.21 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

pastel-00994791 , version 1 (22-05-2014)

Identifiers

  • HAL Id : pastel-00994791 , version 1

Cite

Hédia Zannad. La dimension psychosociale de la gestion par projet dans l'industrie automobile : Le cas des projets véhicule chez Renault SA. Gestion et management. HEC PARIS, 1999. Français. ⟨NNT : 1999EHEC0064⟩. ⟨pastel-00994791⟩
306 View
879 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More