Design and implementation of schizophrenic middleware for interoperable distributed applications - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2003

Design and implementation of schizophrenic middleware for interoperable distributed applications

Conception et réalisation d'un intergiciel schizophrène pour la mise en oeuvre de systèmes répartis interopérables

(1, 2)
1
2

Abstract

Middleware render distributed applications independent of a particular environment, but paradoxically introduce a new dependency upon a distribution model. Interoperability across applications must be integrated in middleware architecture: using static gateways has prohibitive cost and combinatorial explosion. Generic middleware architectures allow code sharing between personalities implementing different distribution models. We extend them by introducing the schizophrenic architecture, decoupling aspects expose to application objects and to remote middleware, through a neutral layer that implements recurring middleware functionality independently of personalities. This architecture contributes to interoperability by allowing efficient collocation of personalities. We present PolyORB, our prototype of a schizophrenic middleware, and this show that the proposed architecture is operational and efficient.
Les intergiciels rendent les applications réparties indépendantes d'un environnement particulier, mais introduisent paradoxalement une nouvelle dépendance vis-à-vis d'un modèle de répartition. L'interopérabilité entre applications doit être intégrée à l'architecture de l'intergiciel, car l'utilisation de passerelles statiques présente un coût et une explosion combinatoire prohibitifs. Les architectures d'intergiciels génériques permettent le partage de code par plusieurs personnalités réalisant des modèles de répartition différents. Nous les étendons en proposant l'architecture schizophrène, qui découple les aspects exposes d'une part aux objets applicatifs, d'autre part aux autres intergiciels, au moyen d'une couche neutre réalisant les fonctions récurrentes des intergiciels indépendamment des personnalités. Cette architecture générique et configurable contribue à l'interopérabilité en permettant la cohabitation efficace de plusieurs personnalités. Nous présentons PolyORB, notre prototype d'intergiciel schizophrène. Nous montrons ainsi que l'architecture proposée est opérationnelle et efficace.
Fichier principal
Vignette du fichier
tel-000033071.pdf (1.94 Mo) Télécharger le fichier
Vignette du fichier
tel-00003307.pdf (785.42 Ko) Télécharger le fichier
Format : Other

Dates and versions

tel-00003307 , version 1 (05-09-2003)

Identifiers

  • HAL Id : tel-00003307 , version 1

Cite

Thomas Quinot. Conception et réalisation d'un intergiciel schizophrène pour la mise en oeuvre de systèmes répartis interopérables. Réseaux et télécommunications [cs.NI]. Télécom ParisTech, 2003. Français. ⟨NNT : 2003PA066273⟩. ⟨tel-00003307⟩
396 View
770 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More