Earnings management and accounting thresholds: Influence of methodological choices and proposition of a measuring instrument for irregularities. - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2008

Earnings management and accounting thresholds: Influence of methodological choices and proposition of a measuring instrument for irregularities.

Gestion du résultat et seuils comptables : Impact des choix méthodologiques et proposition d'un instrument de mesure des irrégularités.

(1)
1

Abstract

This research analyzes the influence of accounting thresholds in earnings management practices. Its contributions are threefold: (1) semantic, (2) methodological and (3) empirical. (1) The research clarifies the terminology and suggests a typology of thresholds. It proposes an additional framework for positive accounting theory by considering psychological explanations and highlighting the importance of managers' anticipations. (2) The study investigates nonparametric models mobilized in previous studies on earnings distributions. It identifies three limits: the estimating for irregularities, the interval width, and the scaling variable. The consequences of these limits are assessed by an empirical study of French listed companies. Findings call for a parametric model to overcome these deficiencies. This model allows measuring the total number of companies which manage their earnings, and the amounts they manage. (3) This parametric model is implemented to analyze the earnings distributions of French listed companies from 1992 to 2004. Results show that each year, 5 to 10% of the companies manage their earnings to avoid disclosing a loss. Annual managed amounts are estimated at about 8.5 billion euros and decrease during the period. By questioning the postulate of small losses avoidance, this research stresses the importance of thresholds research, and calls for further international studies.
La thèse étudie l'influence des seuils comptables dans les pratiques de gestion du résultat. Ses contributions sont (1) sémantique, (2) méthodologique et (3) empirique. (1) La thèse clarifie la terminologie et dresse une typologie des seuils. Elle propose un cadre d'analyse qui complète le modèle politico-contractuel par des explications psychologiques et met en relief le rôle clef des anticipations des dirigeants. (2) Les mesures non paramétriques habituellement utilisées pour étudier les irrégularités de distribution des résultats publiés sont examinées. Trois limites sont identifiées : le choix d'un instrument de mesure, de la largeur d'intervalle et de la variable de mise à l'échelle. Leur impact est évalué par une étude empirique des entreprises cotées françaises. Pour dépasser ces limites, la thèse propose une démarche paramétrique qui permet de mesurer le nombre total d'entreprises manipulatrices et les montants manipulés. (3) La démarche paramétrique est mise en œuvre pour étudier les résultats des entreprises françaises cotées de 1992 à 2004. Elle révèle que 5 à 10 % des entreprises manipulent chaque année leur résultat pour éviter de publier une perte. Les montants annuels manipulés sont évalués à 8,5 milliards d'euros et diminuent au cours de la période. En remettant en cause le postulat de manipulation marginale (ou évitement des petites pertes), la thèse souligne l'importance de la recherche sur les seuils, et ce résultat, observé en France, dépasse le cadre national.
Fichier principal
Vignette du fichier
2008-Vidal-These-VersionFinale.pdf (4.76 Mo) Télécharger le fichier

Dates and versions

tel-00483265 , version 1 (13-05-2010)

Identifiers

  • HAL Id : tel-00483265 , version 1

Cite

Olivier Vidal. Gestion du résultat et seuils comptables : Impact des choix méthodologiques et proposition d'un instrument de mesure des irrégularités.. Gestion et management. HEC PARIS, 2008. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-00483265⟩
942 View
6595 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More