Compréhension des mécanismes de séchage dans les matériaux de construction : cas du plâtre

Résumé : Les enjeux liés aux problématiques de développement durable encouragent de plus en plus d'industriels, dans le secteur du bâtiment, à se lancer dans une politique de réduction de la consommation énergétique de leurs procédés industriels. C'est dans ce cadre qu'est menée cette étude, où nous nous intéressons au cas particulier de la fabrication des plaques de plâtre, qui de par les qualités qu'elles présentent liées à leur caractère pratique et rapide à poser (temps pour le neuf que la rénovation), sont parmi les matériaux de construction les plus utilisés à l'heure actuelle. En effet pour leur fabrication, on récupère d'abord du gypse depuis la carrière que l'on calcine pour avoir de l'hémihydrate, que l'on mélange ensuite avec de l'eau pour en faire du gypse, que nous rencontrons dans les plaques de plâtre. Cependant, pour avoir une meilleure ouvrabilité lors de la préparation, on est obligé d'ajouter une quantité d'eau excédentaire par rapport à celle que nécessite la stoechiométrie de la réaction d'hydratation – quantité qu'il faudrait évacuer par la suite par séchage. Ainsi, la fabrication des plâtre s'avère être très énergivore ; c'est tout l'intérêt de la thèse où il s'agira de mieux comprendre la physique qui régit le séchage du plâtre de façon à réduire cette surconsommation énergétique. Pour mener cette étude, nous nous sommes d'abord intéressés au cas du séchage de milieux poreux assez simples (empilement de billes de verre, tubes capillaires), nous servir ensuite de la compréhension des mécanismes physiques qui régissent le séchage de ces dits-milieux, d'une part, et des observations locales (RMN, IRM, microtomographie), d'autre part, pour expliquer les différents mécanismes physiques qui entrent en jeu lors du séchage du plâtre. Cette démarche nous a donné la possibilité d'avoir une bonne maîtrise de la physique du séchage du plâtre, c'est-à-dire l'identification des différents leviers et paramètres qui régissent sa cinétique. Ceci nous a permis de mettre en place un modèle physique pour la prédiction de cette cinétique - modèle qui peut être utilisé pour une démarche d'optimisation énergétique de la fabrication des plaques de plâtre
Type de document :
Thèse
Matériaux. Université Paris-Est, 2015. Français. 〈NNT : 2015PESC1154〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [50 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://pastel.archives-ouvertes.fr/tel-01366136
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : mercredi 14 septembre 2016 - 10:20:09
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:25:23
Document(s) archivé(s) le : jeudi 15 décembre 2016 - 14:22:26

Fichier

TH2015PESC1154_complete.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01366136, version 1

Collections

Citation

Mamadou Diaga Seck. Compréhension des mécanismes de séchage dans les matériaux de construction : cas du plâtre. Matériaux. Université Paris-Est, 2015. Français. 〈NNT : 2015PESC1154〉. 〈tel-01366136〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

266

Téléchargements de fichiers

1158