Le crédit sous Bâle II - un dispositif néolibéral de financiarisation en pratiques

Résumé : Comment la réglementation internationale organise-t-elle la régulation des activités de crédit ? Pour répondre à cette question, cette thèse propose d’analyser le dispositif prudentiel relatif aux risques de crédit issu de la réforme des Accords de Bâle de 2004, dits « Accords de Bâle II », et de suivre ce dispositif des lieux institutionnels de sa production – le Comité de Bâle – à son interprétation dans les pratiques quotidiennes d’une banque. La thèse décrit la communauté transnationale et le projet libéral qui ont initié le processus de réforme des Accords de Bâle. Puis, elle analyse le dispositif réglementaire lui-même et montre qu’il marque un basculement vers un mode de gouvernement néolibéral qui est couplé avec un projet de financiarisation des activés de crédit. Enfin, la thèse étudie la manière dont le nouveau dispositif réglementaire a été mise en œuvre dans une banque mutualiste française spécialisée dans le financement des PME et conclut que la nouvelle réglementation participe activement au désencastrement et à la financiarisation des relations de crédit.
Type de document :
Thèse
Economies et finances. HEC, 2013. Français. 〈NNT : 2013EHEC0007〉
Liste complète des métadonnées

https://pastel.archives-ouvertes.fr/tel-01449921
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : lundi 30 janvier 2017 - 18:23:07
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:19:32

Fichier

BAUD_These.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01449921, version 1

Collections

Citation

Céline Baud. Le crédit sous Bâle II - un dispositif néolibéral de financiarisation en pratiques. Economies et finances. HEC, 2013. Français. 〈NNT : 2013EHEC0007〉. 〈tel-01449921〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

219

Téléchargements de fichiers

54