Les méta-organisations rendent-elles performatif le développement durable ? Stratégies collectives dans le secteur pétrolier

Résumé : Située à l’intersection de la recherche en stratégie et de la théorie des organisations, la thèse s’intéresse à la manière dont une idée, émise par des instances internationales sous la forme d’une doctrine imprécise, le développement durable, a transformé en profondeur la stratégie, le fonctionnement et la nature même des entreprises. Pour comprendre ce phénomène, la recherche mobilise la notion de performativité, c’est-à-dire la capacité d’une théorie à créer la réalité qu’elle décrit. Mais toutes les théories ou doctrines ne performent pas les comportements des acteurs et trois conditions de performativité ont été identifiées. Lorsque ces conditions sont réunies, deux processus de performativité peuvent intervenir, par cadrage et par débordement. Le développement durable peut donc performer les pratiques si cette doctrine est transformée en principes opérationnalisables (première condition), incorporés dans des dispositifs à différents niveaux, de la méta-organisation au dispositif micro-local dans les firmes (deuxième) et que ces dispositifs sont performants ou deviennent incontournables (troisième). Parmi les dispositifs étudiés au niveau de la deuxième condition, l’accent a été mis sur le rôle joué par les méta-organisations (des organisations dont les membres sont des organisations). La thèse constitue la première recherche empirique sur le rôle de ces dispositifs d’action collective dans un secteur industriel, le secteur pétrolier. La méthodologie est compréhensive, s’appuyant sur 80 entretiens semi-directifs, sur la construction d’une base de données de 100 méta-organisations et la mise en place d’un dispositif de recherche intervention sur le problème émergent du bruit marin. La thèse a mis en évidence des formes nouvelles de méta-organisations, thématiques et multi-parties prenantes, opérant comme un espace de négociation interorganisationnelle, comme dispositif stratégique de légitimation des firmes et comme dispositif normalisateur participant d’une gouvernance distribuée. La notion de performativité a été précisée par la mise en évidence de ses conditions de réalisation et les deux types de processus qu’elle peut emprunter. La théorie des méta-organisations a été prolongée par l’identification des types jusque-là peu étudiés. La thèse a ainsi des implications managériales pour l’élaboration de stratégies collectives par les firmes.
Type de document :
Thèse
Gestion et management. Université Paris-Saclay, 2016. Français. 〈NNT : 2016SACLX055〉
Liste complète des métadonnées

https://pastel.archives-ouvertes.fr/tel-01487154
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : vendredi 10 mars 2017 - 23:46:06
Dernière modification le : lundi 12 novembre 2018 - 18:47:28
Document(s) archivé(s) le : dimanche 11 juin 2017 - 17:21:33

Fichier

58845_BERKOWITZ_2016_archivage...
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01487154, version 1

Citation

Héloïse Berkowitz. Les méta-organisations rendent-elles performatif le développement durable ? Stratégies collectives dans le secteur pétrolier. Gestion et management. Université Paris-Saclay, 2016. Français. 〈NNT : 2016SACLX055〉. 〈tel-01487154〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

685

Téléchargements de fichiers

785