Measurements of Higgs boson properties in the four-lepton final state at sqrt(s) = 13 TeV with the CMS experiment at the LHC.

Résumé : Cette thèse présente une étude de la production de boson de Higgs dans les collisions proton-proton à sqrt(s) = 13 TeV enregistrées avec le détecteur CMS au Grand collisionneur de hadrons (LHC) du CERN, exploitant la voie de désintégration en une paire de bosons Z qui se désintègrent à leur tour en paires d’électrons ou de muons (H->ZZ->4l, l = e,mu).Ce travail s’inscrit dans le contexte du début du Run II du LHC, une nouvelle période de prise de données qui a commencé en 2015 après une interruption de deux ans. Ce redémarrage est marqué par une augmentation de l’énergie dans le centre de masse de 8 TeV à 13 TeV et un resserrement de l’espacement entre paquets de protons de 50 ns à 25 ns. Ces nouveaux paramètres augmentent à la fois la luminosité et placent des contraintes inédites sur le déclenchement, la reconstruction et l’analyse des données de collisions pp. Un effort important est donc consacré à l’amélioration et la réoptimisation du système de déclenchement de CMS pour le Run II, en mettant l’accent sur la reconstruction et la sélection des électrons et sur la préparation de chemins de déclenchement multi-leptons préservant une efficacité maximale pour le canal H->ZZ->4l.Dans un second temps, les algorithmes de sélection hors-ligne des électrons et des muons sont optimisés et leurs efficacités sont mesurées dans les données, tandis que la logique de sélection des candidats à quatre leptons est améliorée. Afin d’extraire des modes de production rares du boson de Higgs tels que la fusion de bosons vecteurs, la production par « Higgsstrahlung » VH et la production associée ttH, une nouvelle répartition des événements sélectionnés en catégories exclusives est introduite, fondée sur des discriminants utilisant le calcul d’éléments de matrice et l’étiquetage de saveur des jets.Les résultats de l’analyse des premières données à 13 TeV sont présentés pour des lots de données enregistrés en 2015 et au début de 2016, qui correspondent à des luminosités intégrées respectives de 2.8 fb-1 and 12.9 fb-1. Le boson de Higgs est redécouvert de façon indépendante à la nouvelle énergie. L’intensité du signal relative à la prédiction du modèle standard, la masse et la largeur de désintégration du boson sont mesurées, ainsi qu’un jeu de paramètres contrôlant les contributions des principaux modes de production attendus. Tous les résultats sont en bon accord avec les prévisions du modèle standard pour un boson de Higgs à 125 GeV, aux incertitudes de mesure près, ces dernières étant dominées par la composante statistique avec l’échantillon de données actuel. Enfin, une autre résonance se désintégrant en quatre leptons est recherchée à haute masse, et aucun excès significatif n’est observé.
Type de document :
Thèse
High Energy Physics - Experiment [hep-ex]. Université Paris-Saclay, 2016. English. 〈NNT : 2016SACLX081〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [66 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://pastel.archives-ouvertes.fr/tel-01494193
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : mercredi 22 mars 2017 - 21:36:06
Dernière modification le : jeudi 10 mai 2018 - 02:00:18
Document(s) archivé(s) le : vendredi 23 juin 2017 - 14:30:52

Fichier

57255_REGNARD_2016_archivage.p...
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01494193, version 1

Citation

Simon Regnard. Measurements of Higgs boson properties in the four-lepton final state at sqrt(s) = 13 TeV with the CMS experiment at the LHC.. High Energy Physics - Experiment [hep-ex]. Université Paris-Saclay, 2016. English. 〈NNT : 2016SACLX081〉. 〈tel-01494193〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

409

Téléchargements de fichiers

115