The pathways of surveillance : asociology of railway safety and security devices in France - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2017

The pathways of surveillance : asociology of railway safety and security devices in France

Les chemins de faire de la surveillance : une sociologie des dispositifs de sécurité et de sûreté ferroviaires en France

(1)
1

Abstract

The proliferation of surveillance devices such as access controls, customers profiling, medical records digitalization, as well as radioactivity or atmospheric sensors, have become the target of strong criticism. NGOs, professionals, and researchers have all denounced their harmful effects or called for them to be reinforced. This thesis seeks to explain these diverse and critical opinions that shape the actualization of the risk society and of the surveillance society. It offers an analysis that rewrites surveillance practices in their practical, social and organizational context from two perspectives: the prevention of both accidents (known as safety) and malicious acts (known as security) in the French railway system. This research demonstrates that despite the remoteness of the issues in question, monitoring professionals face similar practical challenges. This thesis tests this result from an historical point of view by demonstrating that the first rail administrator during 19th century dealt with these two problems using the same disciplinary measures. After much specification of these issues during 20th century, sociological analysis of current measures has highlighted a relation between railway safety and security focused on the notion of "risk management". In both case studies, one of the main activities of safety and security professionals is to dispose of data collected during their surveillance measures. Based on these results, the thesis offers to partly renew surveillance practices analysis. Most research within the field of surveillance studies focuses on the processes related to the collecting of data, their social and political impacts that overshadows the omission, exclusion and destruction of data. The thesis calls for more focus on both the process of collection and separation of data to better understand and renew the critical approach of the practices of surveillance
Contrôles d’accès, profilage commercial, numérisation des dossiers médicaux, mais aussi capteurs de radioactivité, de polluants atmosphériques, etc. sont autant de dispositifs de surveillance qui se multiplient. Ils sont l’objet de fortes critiques, que ce soit pour en dénoncer les effets nocifs ou pour réclamer leur renforcement. Cette thèse contribue à expliquer ces gestes critiques différenciés qui participent à l’actualisation de nos sociétés de surveillance et du risque. Elle propose une analyse qui réinscrit les pratiques de surveillance dans leurs contextes organisationnels, sociaux et pratiques, à partir de deux dispositifs : la prévention des accidents (dite sécurité) et la prévention des actes de malveillance (dite sûreté) dans le milieu ferroviaire en France. La recherche montre qu’en dépit de l’éloignement des problèmes considérés, les professionnels devant surveiller sont confrontés à des enjeux pratiques similaires. La thèse éprouve ce résultat d’abord d’un point de vue historique, en montrant que les premiers gestionnaires ferroviaires du XIXe siècle ont géré ces deux problèmes à partir d’un même dispositif disciplinaire. Après une spécification de ces enjeux au XXe siècle, l’analyse sociologique des pratiques actuelles souligne ensuite un rapprochement des mondes professionnels de la sécurité et de la sûreté ferroviaires, autour de la « gestion du risque ». Dans les deux cas, l’une des activités principales des professionnels de la sécurité et de la sûreté est de se séparer de certaines données, collectées dans leurs pratiques de surveillance. À partir de ces résultats, la thèse se propose de renouveler pour partie l’analyse des pratiques de surveillance. L’attention que la plupart des travaux sur la surveillance portent aux processus d’accumulation des données masque de fait les processus d’omission, de mise à l’écart ou de destruction de données. La thèse plaide alors pour une attention aux deux processus, d’accumulation et de séparation, pour mieux comprendre et pouvoir renouveler la critique des pratiques de surveillance
Fichier principal
Vignette du fichier
TH2017PESC1052.pdf (11.59 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Version validated by the jury (STAR)

Dates and versions

tel-01748194 , version 1 (29-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01748194 , version 1

Cite

Florent Castagnino. Les chemins de faire de la surveillance : une sociologie des dispositifs de sécurité et de sûreté ferroviaires en France. Sociologie. Université Paris-Est, 2017. Français. ⟨NNT : 2017PESC1052⟩. ⟨tel-01748194⟩
680 View
1526 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More