Anharmonicity and Instabilities in Halide Perovskites for Last Generation Solar Cells

Résumé : Les pérovskites hybrides halogénées (ABX3) sont utilisées depuis cinq ans comme couches absorbantes pour de nouvelles cellules solaires à bas coût combinant les avantages des matériaux organiques (molécule A) et inorganiques (métal B et halogène X). Très récemment, des cellules solaires à boîtes quantiques à bases de pérovskites purement inorganiques ont également montré des efficacités prometteuses, ce qui en fait une alternative potentiellement stable et efficace à leurs cousins hybrides.Le but de cette thèse de doctorat est d'étudier et de mieux comprendre les instabilités structurelles et thermodynamiques de ces pérovskites halogénées, avec un focus sur la pérovskite purement inorganique CsPbI3.Dans un premier temps les propriétés vibrationnelles et électroniques des différentes phases de CsPbI3 sont étudiées grâce à différentes techniques ab-initio, dont la plupart sont basées sur la théorie de la fonctionnelle de la densité (DFT) et son approche en réponse linéaire (DFPT). Alors que la phase γ noire, cruciale pour les applications photovoltaïques, se comporte de manière harmonique autour de l'équilibre, pour les trois autres phases nos calculs de phonons froids révèlent une instabilité de double puits au centre de la zone de Brillouin. Nos calculs montrent également que le terme d'entropie d'ordre-désordre lié à ce double puits est crucial pour empêcher la formation de la phase pérovskitoïde jaune. Nous analysons ensuite en détail les changements structurels et l’effet Rashba dynamique le long de trajectoires de dynamique moléculaire à la lumière de ces résultats.La seconde partie de la thèse porte sur la stabilité thermodynamique de la pérovskite hybride MAPbI3. Notre étude expérimentale par ellipsométrie apporte une meilleure compréhension de la décomposition chimique de MAPbI3 en ses deux précurseurs, l’iodure de méthylamonium et l'iodure de plomb, que nous avons prédite grâce à des calculs de diagrammes de stabilité DFT et que nous confirmons par diffraction des rayons X. Enfin, nous démontrons que la pérovskite hybride MAPbI3 se comporte davantage comme les composés inorganiques (grande constante diélectrique, faible énergie de liaison des excitons) que comme les matériaux organiques (faible constante diélectrique, forte énergie de liaison d'exciton).
Type de document :
Thèse
Materials Science [cond-mat.mtrl-sci]. Université Paris-Saclay, 2018. English. 〈NNT : 2018SACLX031〉
Liste complète des métadonnées

https://pastel.archives-ouvertes.fr/tel-01941725
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : dimanche 2 décembre 2018 - 01:11:47
Dernière modification le : mardi 4 décembre 2018 - 01:13:18

Fichier

73263_MARRONNIER_2018_archivag...
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01941725, version 1

Citation

Arthur Marronnier. Anharmonicity and Instabilities in Halide Perovskites for Last Generation Solar Cells. Materials Science [cond-mat.mtrl-sci]. Université Paris-Saclay, 2018. English. 〈NNT : 2018SACLX031〉. 〈tel-01941725〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

144

Téléchargements de fichiers

25