Evaluation of multi-annual and seasonal cash transfers to prevent acute malnutrition : the MAM’Out project - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2017

Evaluation of multi-annual and seasonal cash transfers to prevent acute malnutrition : the MAM’Out project

Evaluation de transferts monétaires saisonniers et pluriannuels pour la prévention de la malnutrition aiguë : le projet MAM’Out

(1)
1

Abstract

Child wasting is a public health issue but evidence gaps remain concerning preventive strategies not primarily based on food products. Cash transfers, increasingly implemented in emergency and developing contexts, have the potential to prevent under-nutrition by acting on several underlying causes including food insecurity, access to basic services and goods. However, to date, no study with a strong design explored the link between seasonal unconditional cash transfers (UCTs) and the prevention of acute malnutrition. UCTs were proven to have positive effects on food availability and food access. Inconsistent evidence was reported concerning the effects of UCTs on the quality of children’s diet, health care and psychosocial well-being of families benefiting from UCTs. In this framework, the MAM’Out research project was launched to assess the effects of multiannual seasonal UCT targeted to women on the prevention of child acute malnutrition in rural areas of Burkina Faso. In this two-arm cluster randomized controlled trial, one group benefited from cash transfers via mobile phones during 5 months yearly and the other arm was a comparison group. Qualitative data were collected each month of the cash transfer period for two years among various participants. The two main declared domains of expenses were food and health care for the child and the whole family. The program was also associated with positive perceived changes at the household level, mainly related to gender equality and improvement of women’s status, and favored the social integration of the poorest at the community level through cash sharing. Unexpected reported effects of this program included increased pregnancy plans of some women. The effect of cash transfer on diet quality was assessed using two 24h-dietary recall surveys carried out in July and August 2014 on a subsample of children from both arms. Results showed that seasonal UCT are associated with improved child’s diet among 14 to 29-month old children, particularly higher consumption of animal products, higher intake of iron rich or iron fortified food and higher fat and vitamins B12 intake compared to the control group. No difference was found for energy and protein intake between both groups. Moreover, two third of the children from the cash group had an adequate minimum dietary diversity compared to only one third in the control group. However, children from both groups had a suboptimal quality of diet during the lean season. Besides, anthropometric measurements and morbidity were recorded on quarterly basis for more than two years. Children in the intervention group had a lower risk of self-reported respiratory tract infection compared to children in the control group. However, neither the number of cumulative episode of wasting nor the end point anthropometric markers of nutritional status differ between children from the intervention and control group. Seasonal UCT should be considered when looking at actions to improve child’s diet in the framework of safety net programs. As far as the reduction of child wasting is concerned, an integrated approach combining cash and one or several other components identified as a key factors leading to acute malnutrition in the region should be preferred.
La malnutrition aigüe est un problème de santé publique. Cependant un manque de preuves persiste en ce qui concerne les stratégies préventives ne se fondant pas principalement sur des produits alimentaires. Les transferts monétaires sont de plus en plus mis en oeuvre en contextes d’urgence et de développement et ont le potentiel de prévenir la sous-nutrition en agissant sur plusieurs de ses causes sous-jacentes, dont l’insécurité alimentaire et l’accès aux services et produits de base. Cependant, à ce jour, aucune étude de conception solide et rigoureuse n’a exploré le lien entre transferts monétaires inconditionnels (TMI) saisonniers et malnutrition aigüe. Il a par contre été prouvé que les TMI ont un effet positif sur la disponibilité alimentaire et l’accès à la nourriture. Cependant, les résultats des effets des TMI sur la qualité de l’alimentation des enfants, les soins de santé et le bien-être psychosocial des familles bénéficiant de ces transferts sont contradictoires. Le projet de recherche MAM’Out a été mis en oeuvre dans ce contexte afin d’évaluer les effets de TMI saisonniers, pluriannuels et ciblés sur les femmes, sur la prévention de la malnutrition aigüe dans des zones rurales du Burkina Faso. Dans cet essai contrôlé randomisé à deux bras, un groupe a bénéficié de transferts monétaires par téléphone portable pendant 5 mois par an, et l’autre groupe servait de comparaison. Des données qualitatives ont été récoltées mensuellement pendant la période de transferts monétaires sur les deux années auprès de participants divers. Les interviewés ont déclaré dépenser l’argent dans deux domaines principaux : la nourriture et les soins de santé pour l’enfant et la famille. Le programme a également été associé à des changements positifs au niveau du ménage, essentiellement en lien avec l’égalité des genres et l’amélioration du statut de la femme. Il a de même favorisé l’intégration sociale des plus pauvres au niveau de la communauté via un partage de l’argent reçu. Parmi les effets inattendus du programme, les plans de grossesse de certaines femmes peuvent être cités. L’effet des transferts monétaire sur la qualité de l’alimentation a été évalué via deux rappels alimentaires de 24h conduits en juillet et aout 2014 sur un sous-échantillon d’enfants appartenant aux deux groupes. Les résultats montrent que les TMI saisonniers sont associés à une amélioration de l’alimentation des enfants de 14 à 27 mois, et plus particulièrement à une consommation accrue de produits animaux, d’aliments riches ou enrichis en fer, de lipides et de vitamine B12 comparé au groupe contrôle. Aucune différence n’a été trouvée pour la consommation énergétique et en protéines entre les deux groupes. De plus, deux tiers des enfants du groupe d’intervention présentaient une diversité alimentaire minimum adéquate alors que cette proportion n’était que d’un tiers dans le groupe contrôle. Cependant la qualité de l’alimentation des enfants dans les deux groupes reste sous-optimale pendant la période de soudure. Par ailleurs, des mesures anthropométriques et de morbidité ont été effectuées tous les trimestres pendant plus de deux ans. Les enfants du groupe d’intervention avaient un risque auto-déclaré plus faible de développer des infections respiratoires comparé au groupe contrôle. Cependant ni le nombre d’épisodes cumulatifs de malnutrition aigüe ni les marqueurs anthropométriques de statut nutritionnel à la fin de l’étude ne diffère entre les enfants du groupe intervention et contrôle. Les TMI saisonniers devraient être pris en compte lors de programmes de protection sociale visant à améliorer l’alimentation des enfants. En ce qui concerne la réduction de la malnutrition aigüe infantile, une approche intégrée combinant argent et un ou plusieurs autres composants identifiés comme un contributeur clé de la malnutrition aigüe localement devrait être préférée.
Fichier principal
Vignette du fichier
46609_TONGUET-PAPUCCI_2017_archivage.pdf (2.85 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Version validated by the jury (STAR)
Loading...

Dates and versions

tel-02948478 , version 1 (24-09-2020)

Identifiers

  • HAL Id : tel-02948478 , version 1

Cite

Audrey Tonguet-Papucci. Evaluation of multi-annual and seasonal cash transfers to prevent acute malnutrition : the MAM’Out project. Food and Nutrition. Institut agronomique, vétérinaire et forestier de France; Universiteit Gent, 2017. English. ⟨NNT : 2017IAVF0003⟩. ⟨tel-02948478⟩
135 View
104 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More