intermediary structures between university and industry - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2020

intermediary structures between university and industry

Les structures intermédiaires entre les laboratoires de recherche publique et lesentreprises

(1)
1

Abstract

It is broadly recognized that the intensity of the interactions between university and industry is positively correlated with growth and competitiveness. However, several factors hamper this collaboration. Thus, various initiatives have been taken by policy makers to strengthen the linkages between academia and industry. The most important ones have probably been for the United States the vote of the Bayh-Dole Act in 1980 and, for France, the law on innovation voted in 1999. These laws and measures have created an important number of intermediation structures that perform similar or different functions, and coexist at different scales (national, regional or local). These structures can be internal or external to the universities, for instance in France, the university services of industrial and commercial activities (SAIC), the societies for technology transfer (SATT), incubators, the technology transfer centers (CRITT), the ‘pôles de compétitivité’ or the Carnot institutes. According to many reports, this multiplicity of structures has complexified the France innovation ecosystem, causing competition between intermediaries and redundancy in their activities. In this thesis, we have decided to focus instead on the usefulness of these structures vis-à-vis their users, as well as the implementation of their activities. This problematic led us to 1) understand the forms of intermediation between public laboratories and firms, and 2) to propose a conceptual model of these interactions. Our thesis aims therefore to contribute to the debate that is increasingly growing in public policies on this topic
Il est largement admis que l’intensité des liens entre la recherche publique et le monde socioéconomique est positivement corrélée avec la croissance et la compétitivité. Cependant, plusieurs facteurs freinent cette collaboration, ces freins peuvent être levés par la création des intermédiaires. C’est pourquoi, plusieurs initiatives ont été menées par les décideurs politiques afin de renforcer le couplage entre l’université et l’industrie, notamment par le vote du Bayh-Dole Act aux Etats-Unis en 1980 et la loi sur l’innovation de 1999 en France. Toutefois, ces lois et mesures ont créé plusieurs structures d’intermédiation qui effectuent des fonctions similaires ou différentes et coexistant à différentes échelles (nationale, régionale ou locale). Ces structures peuvent être internes ou externes aux universités à titre d’exemples les services d’activités industrielles et commerciales (SAIC), les SATT, les incubateurs, les CRITT, les pôles de compétitivité, les instituts Carnot, les SRC, les SCR, les CTI … etc. Cette multiplicité des structures a complexifié le paysage de la valorisation en France. Ce constat a été posé par plusieurs rapports gouvernementaux et études. Les discussions récurrentes de ces rapports tournent autour des éventuelles concurrences et redondances des activités de ces structures d’intermédiation. Dans cette thèse, nous avons souhaité déplacer la focale, et nous nous sommes intéressés plutôt à l’utilité de ces structures vis-à-vis de leurs utilisateurs, ainsi que les modalités de mise en œuvre de leurs activités. Cette problématique nous a poussé à comprendre les formes d'intermédiation entre la recherche publique et le monde industriel, et proposer un modèle conceptuel de ces interactions. L’apport de notre thèse vise, par conséquent, à éclairer les débats qui deviennent de plus en plus grandissant dans les politiques publiques sur ce thème
Fichier principal
Vignette du fichier
TH2020PESC1019.pdf (14.68 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Version validated by the jury (STAR)

Dates and versions

tel-03128897 , version 1 (02-02-2021)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03128897 , version 1

Cite

Ouerdia Oumohand. Les structures intermédiaires entre les laboratoires de recherche publique et lesentreprises. Gestion et management. Université Paris-Est, 2020. Français. ⟨NNT : 2020PESC1019⟩. ⟨tel-03128897⟩
167 View
349 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More