Salagnac project : what is its contribution to local agricultural development and what are the lessons learnt from its experience ? - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2019

Salagnac project : what is its contribution to local agricultural development and what are the lessons learnt from its experience ?

Le projet de Salagnac : quelle contribution au développement de l’agriculture locale et quels enseignements de portée générale ?

(1)
1

Abstract

Since the mid-twentieth century, Haitian agriculture has been the subject of many national and international interventions to support its development and contribute to the country's food security. Various projects have been implemented but many have had only limited results, due to lack of understanding of the problems faced by farmers and to the gap in recommended techniques.In opposition with this type of intervention, Salagnac project which has started since 1973 in a small rural area in the south of the country aimed to implement an approach that articulated research, training and development, in close collaboration with farmers and with the support of many researchers and agronomists. This project enabled the implementation of a coherent set of interventions - small water tanks and reservoirs, micro-credit, transport infrastructure, support to crop and livestock production. It has led to the spectacular development of the region, based on the market gardening increased production sold in Port-au-Prince market. More than thirty years after its beginnings, Salagnac project continues to bear fruit.While the government highlights the success of this project, this research project proposes to understand the farming transformations thanks to this project and to assess its effects in order to measure its impacts on farmers income and their evolution, social inequalities and environmental conservation. The assessment is based on the evaluation of the gap between the scenario with project and the one which would have prevailed in its absence, built thanks to a comparative approach from other mountainous regions of the country. This research was conducted on the basis of substantial fieldwork, including landscape analysis and 150 in-depth interviews with older and active farmers.In the economic liberalization context of the 1980s, farmers who started cropping the remunerative cabbage culture thanks to the project were encouraged to benefit from this comparative advantage in specializing their farm in market gardening. However, this specialization showed its economic and environmental limits in the 2000s, in an unfavorable macroeconomic context.The development of these high value-added crops which has been led by an increased demand for better paid daily labor than in the rest of the country has increased all farmers’ incomes, including the poorest who have been able to continue farming. This development has also maintained a vibrant rural fabric and improved living conditions in the region. Nevertheless, this development was based on a strong market integration, making these farms particularly vulnerable to the volatility of world agricultural prices. Understanding the circumstances that have led to the success and sustainability of Salagnac project highlights the necessary conditions to bring this type of approach to other regions of the country and contributes, more generally, to enriching the thinking on intervention modalities in the field of agricultural development in Haiti.
Depuis le milieu du 20ème siècle, l’agriculture haïtienne a fait l’objet de nombreuses interventions nationales et internationales visant à soutenir son développement et contribuer à la sécurité alimentaire du pays. Différents projets ont été mis en œuvre mais beaucoup n’ont eu qu’un résultat limité, lié au manque de compréhension des problèmes rencontrés par les paysans et au décalage des techniques préconisées.En rupture avec ce type d’intervention, le projet de Salagnac, conduit depuis 1973 dans une petite région agricole du sud du pays, a cherché à mettre en œuvre une démarche qui articulait la recherche, la formation et le développement, en étroite collaboration avec les agriculteurs de la région et avec l’appui de nombreux chercheurs et agronomes. Ce projet a permis la mise en œuvre d’un ensemble cohérent d’interventions - petite hydraulique, micro-crédit, infrastructures de transport, appui aux productions végétales et animales – à l’origine du développement spectaculaire de la région, basé sur l’essor des cultures maraîchères destinées aux marchés de la capitale. Plus de trente ans après ses débuts, le projet de Salagnac continue de porter ses fruits.A l’heure où la réussite de ce projet est mise en avant par le gouvernement, ce travail de recherche propose de comprendre les transformations de l’agriculture qu’a permis ce projet et d’en évaluer les effets afin de mesurer ses impacts sur le revenu des différentes catégories d’agriculteurs et leur évolution, les inégalités sociales et l’environnement. L’évaluation repose sur la mesure du différentiel entre le scénario avec projet et celui qui aurait prévalu en son absence, construit grâce à une démarche comparative à partir d’autres régions montagneuses du pays. Cette recherche a été réalisée sur la base d’un travail de terrain minutieux comprenant la lecture de paysage et la conduite de cent cinquante entretiens approfondis auprès d’agriculteurs âgés et en activité.Dans le contexte de libéralisation économique des années 1980, les agriculteurs ayant démarré la culture rémunératrice de chou primeur grâce au projet ont été incités à tirer parti de cet avantage comparatif en se spécialisant dans le maraichage. Cette spécialisation a cependant manifesté ses limites économiques et environnementales dans les années 2000, dans un contexte macro-économique défavorable.Le développement de ces cultures à forte valeur ajoutée, qui s’est accompagné de l’accroissement de la demande en travail journalier mieux rémunéré que dans le reste du pays, a permis d’augmenter le revenu de l’ensemble des agriculteurs, y compris pour les plus modestes d’entre eux qui ont pu ainsi poursuivre leur activité agricole, de maintenir un tissu rural dynamique et d’améliorer les conditions de vie dans la région. Il a néanmoins reposé sur une forte intégration aux échanges marchands qui a rendu ces exploitations particulièrement vulnérables à la volatilité des prix agricoles mondiaux. La compréhension des conditions à l’origine de la réussite et la pérennisation du projet de Salagnac met en lumière celles nécessaires à réunir pour reproduire ce type de démarche dans d’autres régions du pays et contribue, de manière plus générale, à enrichir la réflexion sur les modalités d’interventions en matière de développement agricole en Haïti.
Fichier principal
Vignette du fichier
77708_DEGROOTE_2019_archivage.pdf (81 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Version validated by the jury (STAR)

Dates and versions

tel-03373995 , version 1 (11-10-2021)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03373995 , version 1

Cite

Ariane Degroote. Le projet de Salagnac : quelle contribution au développement de l’agriculture locale et quels enseignements de portée générale ?. Economies et finances. Institut agronomique, vétérinaire et forestier de France, 2019. Français. ⟨NNT : 2019IAVF0014⟩. ⟨tel-03373995⟩
241 View
11 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More