Nature protection advisors : Socio-historical analysis of the construction and evolution of nature protection public policy - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2021

Nature protection advisors : Socio-historical analysis of the construction and evolution of nature protection public policy

Des conseillers pour protéger la nature : Analyse socio-historique de la constitution et de l’évolution de l’action publique en matière de protection de la nature

(1)
1

Abstract

Among the main changes in nature protection public policies in France, numerous authors identify the emergence of biodiversity conservation in the 1990s as a real break. The effects induced by the reforms initiated since that decade were interpreted as a technification or a neo-managerialization of former nature protection public policies, as well as the beginning of a more dynamic and integrated approach. Through a long-term analysis, we wanted to reexamine the extent of the changes that have taken place over time in this public policy.Since the 20th century and up to the present day, numerous national and European legislations have created various mechanisms to deal with the problem of nature protection. These instruments are the result of power relationships between different actors that reflect the particular framing of nature protection during different period of time. We wanted to focus on the claims, modalities of action and strategies of one group of actors in particular, that of scientists and naturalists.The creation of the National Council for Nature Protection (Conseil National de la Protection de la Nature) reflects the will of public authorities for protecting the biological dimension of nature. The thesis focuses on the genesis of this consultative body, which was responsible for proposing legislation and implementing national parks and nature reserves.The analysis of its activity and of the actors who carried it out provides new insights into the elaboration of nature protection as a public issue, but also into more recent developments in biodiversity conservation public policy. As a witness to early environmental concerns, this council, composed largely of experts, is a key institution for understanding the growing role of scientific knowledge in nature protection public policy.The analysis of the emergence and consolidation of this institution is fundamental to grasp over time the conditions of elaboration and implementation of the "nature reserve" system in France. The study of the council's activity allowed us to follow the evolution of the rationales underlying the protection of fauna, flora and their habitats.The combined analysis of the evolution of knowledge and ideas, of the institutional landscape, and of the instruments deployed to protect nature allows us to contribute to the debates on the place of expertise in public action; it sheds new light on the reality of the changes brought by the concept of biodiversity.By mobilizing the concepts of ecology and the methodological tools of the sociology of public issues and the study of science and technology, the thesis mobilizes an interdisciplinary approach that makes it possible to identify, during time, the diversity of approaches concerning nature protection and the different resources available to the actors to impose and implement their vision of what should be the nature protection public policy.
Parmi les principales évolutions de la protection de la nature en France, un certain nombre d’auteurs identifient l’émergence des politiques publiques de conservation de la biodiversité dans les années 1990 comme une véritable rupture dans les modalités d’action publique en la matière. Les effets induits par les réformes entamées depuis cette décennie furent interprétés aussi bien comme une technicisation voire une néo-managérialisation du vivant que comme l’avènement d’une approche plus dynamique et intégrée des anciennes politiques de protection de la nature. A travers une analyse sur le temps long, nous souhaitions réinterroger la nature et l’ampleur des changements qui se sont opérés au fil du temps sur cette politique publique.Depuis le XXème siècle et jusqu’à aujourd’hui, de nombreux textes nationaux et européens se sont succédés pour créer des dispositifs visant à prendre en charge le problème de protection de la nature. Ces instruments sont l’aboutissement de revendications portées par un certain nombre d’acteurs et reflètent les préoccupations et cadrages particuliers de chaque époque pour la protection de la nature. Nous souhaitions nous focaliser sur les revendications, modalités d’action et stratégies d’un groupe d’acteurs en particulier, celui des scientifique et experts naturalistes.Déjà en germe depuis la fin du XIXème siècle, la prise en charge par les pouvoirs publics de la dimension biologique de la protection de la nature s’institutionnalise à partir de 1946 avec la création du Conseil National de la Protection de la Nature (CNPN). La thèse s’intéresse à la genèse de cette instance consultative encore peu étudiée, et qui fut chargée de proposer une législation et de mettre en œuvre une politique de création de parcs nationaux et de réserves naturelles.L’analyse de son activité et des acteurs qui l’ont portée fournit de nouveaux éclairages sur l’institutionnalisation du problème de protection de la nature mais aussi sur les évolutions plus récentes de la politique publique de conservation de la biodiversité.L’étude de la manière dont le CNPN s’est saisi de cette question et de ses missions est d’autant plus intéressante que l’historiographie classique fait bien souvent commencer les préoccupations environnementales au début des années 1960. Témoin précoce de certaines préoccupations environnementales, ce conseil, composé en grande partie d’experts naturalistes, constitue une institution clé pour comprendre le rôle croissant des connaissances scientifiques dans la conduite de l’action publique en matière de protection de la nature.L’analyse de l’émergence et de la consolidation de cette institution permet également de saisir sur le temps long les conditions d’élaboration et de mise en œuvre du dispositif des « réserves naturelles » dont la création constitue la mission centrale du CNPN. L’étude de l’activité du conseil en la matière nous a permis de suivre l’évolution des rationalités qui fondent la protection des milieux naturels.L’analyse combinée de l’évolution des connaissances et idées, du paysage institutionnel, et des instruments déployés, permet ainsi de contribuer aux débats sur la place de l’expertise dans l’action publique ; elle donne un éclairage nouveau quant à la réalité des changements induits par le concept de biodiversité.En mobilisant les concepts de l’écologie et les outils méthodologiques de la sociologie des problèmes publics et de l’étude des sciences et des techniques, la thèse mobilise une approche interdisciplinaire qui permet d’identifier, pour chacune des grandes périodes analysées, la diversité des cadrages existants sur le problème, les solutions qui lui sont associées et les différentes ressources à disposition des acteurs pour imposer et mettre en œuvre leur vision de la politique publique de protection de la nature.
Fichier principal
Vignette du fichier
93273_CHASSE_2021_archivage.pdf (14.72 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Version validated by the jury (STAR)

Dates and versions

tel-03556839 , version 1 (04-02-2022)
tel-03556839 , version 2 (13-04-2022)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03556839 , version 2

Cite

Pierre Chassé. Des conseillers pour protéger la nature : Analyse socio-historique de la constitution et de l’évolution de l’action publique en matière de protection de la nature. Science politique. Université Paris-Saclay, 2021. Français. ⟨NNT : 2021UPASB071⟩. ⟨tel-03556839v2⟩
209 View
99 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More