The transformation of farmers' situations during agroecological transition : analysis of peer group support through the lens of inquiry theory - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2022

The transformation of farmers' situations during agroecological transition : analysis of peer group support through the lens of inquiry theory

La transformation des situations des agriculteurs et agricultrices en transition agroécologique : analyse du soutien des collectifs de pairs par le prisme de la théorie de l’enquête

(1)
1

Abstract

The process of transformation of farmers' situations within the framework of the agro-ecological transition (AET) is at the heart of this phD. Peer collectives, through their exchanges, are perceived as key resources for the agroecological transition of male and female farmers, although their role in the transformation of the experience is not specified. To shed light on this point, I chose to study the link between what is exchanged in the collective and the evolution of the work situations of the farmers in this collectives. To grasp what is at stake in this articulation, we have mobilized an epistemology of practice, proposed by John Dewey, through the theories of inquiry and valuation. Thus, from a perspective motivated by the challenges of accompanying this process of transformation of experience, my purpose is to construct an intelligibility of the way in which exchanges between peers are inscribed in inquiries and put into motion the situation of farmers and, thus, their experience.To do this, I worked with two groups. Group A, followed for two years, is a group of about fifteen farmers from the BASE network, who meet during field visits to discuss their farming practices throughout the agricultural season. Group B, whose exchanges we followed via a WhatsApp digital platform for 7 months, is a group of about 100 people, with a diversity of actors, affiliated with the DEPHY and Fermes 30 000 programs. I have shaped part of the empirical data into narratives of experience, an intermediary that allows me to apprehend the dynamics of the evolution of farmers' situations and the articulations with the collectives. The dialogue between theories of inquiry and valuation and our empirical data has allowed us to build analytical frameworks to study: 1) the support of inquiry in the exchanges between peers, 2) the induction of indeterminacy by the scaffolding between peers, and finally 3) the effective support of the exchanges to the transformation of the situations of the farmers interviewed.Thus, we show that by engaging in the agroecological transition, the farmers engage in a series of inquiries of indeterminate situations that emerge in the course of their work. The content exchanged between peers is captured and becomes a support to the transition when it feeds the process of inquiry at the point where the farmer is on his or her journey: by inducing indeterminacy, by contributing to the institution of the problem, by suggesting solutions or by encouraging the development of reasoning and the experimentation of these solutions. This support is also part of the transaction of the individual and his or her environment by participating in the movements between the experiential elements of the situation and the ideal elements to resolve the indeterminacy. This movement is mediated by the examination of consequences, projected or concrete, and their valuation. Activity of valuation is at the heart of the subject's inquiry so that it steers the action in a desirable and sustainable direction for the subject.From a supporting perspective, our conceptual and methodological proposals are avenues to be developed in intervention and training contexts. They open a way to think about the support of farmers as creative actors of their situated work. They also shed light on the role of peers in scaffolding inquiry and, more broadly, for agricultural development actors, while highlighting the research, training and intervention issues.
Le processus de transformation des situations des agriculteurs et agricultrices dans le cadre de la transition agroécologique (TAE) est au cœur de cette thèse. Les collectifs de pairs, à travers leurs échanges, sont perçus comme des ressources clés pour la transition agroécologique des agriculteurs et agricultrices sans pour autant que leur rôle dans la transformation de l’expérience soit précisé. Pour éclairer ce point, j’ai choisi d’étudier l’articulation entre ce qui s’échange dans le collectif et l’évolution des situations de travail des agriculteurs et agricultrices du collectif. Pour saisir ce qui se joue dans cette articulation, nous avons mobilisé une épistémologie de la pratique, proposée par John Dewey, à travers les théories de l’enquête et de la valuation. Ainsi, dans une perspective motivée par les enjeux d’accompagnement de ce processus de transformation de l’expérience, mon objectif est de construire une intelligibilité de la manière dont les échanges entre pairs s’inscrivent dans une enquête dans les situations de travail et viennent mettre en mouvement la situation des agriculteurs et agricultrices et, ainsi leur expérience.Pour cela, j’ai travaillé avec deux collectifs. Le collectif A, suivi pendant 2 ans, est un groupe d’une quinzaine d’agriculteurs du réseau BASE, se réunissant lors de tours de plaine pour échanger sur leurs pratiques agricoles tout au long de la campagne agricole. Le collectif B, dont nous avons suivi les échanges via une plateforme numérique de type WhatsApp pendant 7 mois, est quant à lui un groupe d’une centaine de personnes, avec une diversité d’acteurs, affilié aux programmes DEPHY et Fermes 30 000. J’ai traduit une partie des données empiriques en récits d’expériences, un intermédiaire qui me permet d’appréhender la dynamique de l’évolution des situations des agriculteurs et les articulations avec le collectif. Le dialogue entre ancrage dans les théories de l’enquête et de la valuation et nos données empiriques a permis de construire des cadres d’analyse pour étudier : 1) l’étayage de l’enquête dans les échanges entre pairs, 2) l’induction de l’indétermination par les échanges entre pairs, et enfin 3) le soutien effectif des échanges à la transformation des situations des agriculteurs et agricultrices enquêtées.Ainsi nous montrons qu’en s’engageant dans la transition agroécologique, les agriculteurs et agricultrices s’inscrivent dans une série d’enquêtes sur des situations indéterminées qui émergent dans le cours de leur travail. Les contenus échangés entre pairs sont saisis et deviennent un soutien à la transition quand ils viennent nourrir le processus d’enquête là où l’agriculteurice se trouve dans son cheminement : en induisant l’indétermination, en contribuant à l’institution de la problématique, en suggérant des solutions ou en favorisant le développement de raisonnements et l’expérimentation de ces solutions. Ce soutien s’inscrit aussi dans la transaction de l’individu et de son environnement en participant aux mouvements entre les éléments expérientiels de la situation et des éléments idéels pour résoudre l’indétermination. Ce mouvement est médié par l’examen des conséquences, projetées ou concrètes, et leur valuation. Nous montrons que l’activité de valuation est au cœur de l’enquête du sujet de sorte qu’elle oriente l’action dans une direction souhaitable et soutenable pour le sujet.Dans une perspective d’accompagnement, mes propositions conceptuelles et méthodologiques sont des pistes à développer dans des contextes d’intervention et de formation. Elles ouvrent une voie pour penser l’accompagnement d’agriculteurs et agricultrices considérées comme des acteurs et actrices créatives de leur travail situé. Elles éclairent aussi le rôle d’étayage de l’enquête par des pairs, et plus largement des acteurs du développement agricole tout en mettant en lumière les enjeux de recherche, de formation et d’intervention associés.
Fichier principal
Vignette du fichier
104153_SLIMI_2022_archivage.pdf (6.08 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Version validated by the jury (STAR)

Dates and versions

tel-03628207 , version 1 (01-04-2022)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03628207 , version 1

Cite

Celina Slimi. La transformation des situations des agriculteurs et agricultrices en transition agroécologique : analyse du soutien des collectifs de pairs par le prisme de la théorie de l’enquête. Agronomie. AgroParisTech, 2022. Français. ⟨NNT : 2022AGPT0003⟩. ⟨tel-03628207⟩
242 View
140 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More