Mexico City's urban production : between financialization and territorial construction : an analysis of the transnational financial network into commercial real estate markets - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2013

Mexico City's urban production : between financialization and territorial construction : an analysis of the transnational financial network into commercial real estate markets

La production urbaine de Mexico : entre financiarisation et construction territoriale : une analyse de l’insertion du réseau financier transnational dans les marchés d’immobilier d’entreprise

(1)
1

Abstract

Since the 1990’s, transnational financial investors invest in Mexico’ s commercial real estate markets, such as they do in most of the main metropolis of “emerging” countries. Those new actors contribute to reinforce the metropolis’ spatial sprawl and its regional structuring. This particular contribution to Mexico’s urban production is explained in two ways: first, the transnational financial investments’ specificities are explained by the intern and constraining functioning of the transnational financial network that is organized around concepts and tools defined outside Mexico; secondly, their concentration at the periphery of the central State of Mexico metropolis – the Federal District (DF) – is understood through the analysis of the historical construction of the different territories that constitute the metropolitan space. Within the FD, the insertion of transnational financial investors in real estate markets is restrained by competitive developers and investors, who are part of closed social networks characterized by a community functioning and an old favor system. At the periphery, on the contrary, transnational financial investors manage to access to real estate markets more easily because those are embedded in territories more recently urbanized, and where political and economic resources are more fragmented. This thesis contributes then to a better understanding of the modalities through which is realized the financialization of real estate markets and of urban production in a Latin-American metropolis, such as Mexico. It shows that the diffusion of practices, concepts and of a new division of labor promoted by the transnational financial network is at the heart of a power struggle with other preexisting and competitive ways of developing and investing in real estate
Depuis les années 1990, des investisseurs financiers transnationaux investissent dans les marchés d’immobilier d’entreprise de Mexico, comme dans ceux de la plupart des principales métropoles de pays « émergents ». Ces acteurs d’un genre nouveau contribuent à renforcer l’expansion spatiale de la métropole et sa structuration à une échelle régionale. Cette contribution particulière à la production urbaine de Mexico est expliquée en deux temps : d’une part, les spécificités des investissements financiers transnationaux sont expliquées par le fonctionnement interne contraignant du réseau financier transnational qui s’organise autour de concepts et d’outils définis hors du Mexique ; d’autre part, leur concentration à la périphérie de l’Etat central de la métropole de Mexico - le Distrito Federal (DF) – se comprend à travers une analyse de la construction historique des différents territoires qui constituent l’espace métropolitain. Au sein du DF, l’insertion des investisseurs financiers transnationaux dans les marchés immobiliers se voit freinée par des promoteurs et investisseurs concurrents, inscrits dans des réseaux sociaux fermés, caractérisés par un fonctionnement communautaire et un système de faveurs ancien. A la périphérie, à l’inverse, les investisseurs financiers transnationaux parviennent à s’insérer plus facilement dans les marchés immobiliers, encastrés dans des territoires plus récemment urbanisés et où les ressources politiques et économiques sont plus dispersées. Cette thèse cherche ainsi à contribuer à une meilleure compréhension des modalités par lesquelles se réalise la financiarisation des marchés immobiliers et de la production urbaine dans une métropole d’Amérique Latine, telle que Mexico. Elle montre que la diffusion de pratiques, de concepts et d’une nouvelle division du travail, promus par le réseau financier transnational, est l’objet d’une lutte de pouvoir avec d’autres manières, préexistantes et concurrentes, de développer et d’investir dans l’immobilier
Fichier principal
Vignette du fichier
TH2013PEST1051.pdf (6.16 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Version validated by the jury (STAR)

Dates and versions

tel-03652649 , version 1 (26-04-2022)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03652649 , version 1

Cite

Louise David. La production urbaine de Mexico : entre financiarisation et construction territoriale : une analyse de l’insertion du réseau financier transnational dans les marchés d’immobilier d’entreprise. Géographie. Université Paris-Est, 2013. Français. ⟨NNT : 2013PEST1051⟩. ⟨tel-03652649⟩
77 View
42 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More